A VENIR – Conférence Nationale Humanitaire 2020: la France doit s’engager pour la protection de l’espace humanitaire | December 16, 2020

Le 17 décembre à Paris se tiendra la Conférence Nationale Humanitaire. Elle réunira les principales organisations non gouvernementales humanitaires, dont HI. Emmanuel Macron s’y exprimera. Parmi les sujets prioritaires, et pour lesquels les ONG ont des demandes très précises : la sécurité des travailleurs humanitaires et la protection de l’espace humanitaire. Des ONG humanitaires sous […]

Le 17 décembre à Paris se tiendra la Conférence Nationale Humanitaire. Elle réunira les principales organisations non gouvernementales humanitaires, dont HI. Emmanuel Macron s’y exprimera. Parmi les sujets prioritaires, et pour lesquels les ONG ont des demandes très précises : la sécurité des travailleurs humanitaires et la protection de l’espace humanitaire.

Des ONG humanitaires sous pression

Les ONG dénoncent un espace humanitaires attaqués de toute part, et la multiplication des atteintes au DIH. En 2019, 483 travailleurs humanitaires ont été attaqués dans le monde, selon des chiffres cités par les Nations unies : une hausse de 18 % par rapport à 2018. En 2019 également, 66% des victimes d’armes explosives dans le monde sont des civils, et pour la neuvième année consécutive lorsque ces armes explosives sont utilisées dans des zones peuplées, plus de 90% des personnes tuées et blessées sont  des civils.

L’accès humanitaire que ce soit pour les populations affectées ou pour les ONG opérant est entravés par de nombreuses barrières : sécuritaires, administratives, environnementales. Ces barrières sont mises en place bien souvent par les Etats ou les groupes armés non-étatiques, elles constituent des atteintes au Droit International Humanitaire (DIH). En Syrie, en Iraq, au Yémen et ailleurs, les attaques contre les personnels humanitaires et de santé, les infrastructures humanitaires ou les infrastructures de santé, les écoles témoignent du besoin de respecter et faire respecter le DIH. La France doit prendre des actions concrètes dans ce sens!” Anne Héry, Directice du plaidoyer et des relations institutionnelles pour HI, lors du point presse du 15 décembre.

Le respect du DIH ne dépend bien sûr pas que de la France, mais la France peut jouer un rôle primordial en s’engageant sur la scène internationale mais aussi en modifiant sa propre loi pour en favoriser le respect. La société civile attend donc des engagements clairs de cette CNH, pour:

  • Garantir le respect du DIH et restaurer la légitimité de l’action humanitaire de manière durable pour améliorer l’accès aux populations affectées par les crises humanitaires,
  • Réduire les attaques contre les personnels et protéger les populations civiles,
  • Limiter l’impact des régimes de sanction et des mesures « antiterroristes » sur l’aide humanitaire.

Lire la déclaration conjointe des ONG: Protection de l’espace humanitaire : les ONG attendent des mesures.

Lire la tribune « Les humanitaires doivent bénéficier de mesures d’exemption dans l’application des lois antiterroristes »


Share

Posted in Coming Up, Humanitarian Access, Humanitarian Aid, Inclusive Humanitarian Action, Other crises, Rohingya, Syria, Version française, YemenTagged