FEEDBACK – Le rapport d’Handicap International “Qasef: fuir les bombardements” présenté aux Nations-Unies | October 6, 2016

Le dernier rapport d’Handicap International « Qasef: fuir les bombardements » a été présenté aujourd’hui aux délégués des Etats membres des Nations-Unies, lors d’un événement co-organisé avec la représentation du Luxembourg auprès des Nations-Unies. En perspective des débats du Premier Comité de l’Assemblée Générale sur le désarmement et la sécurité internationale et pour contribuer au processus politique […]

Le dernier rapport d’Handicap International « Qasef: fuir les bombardements » a été présenté aujourd’hui aux délégués des Etats membres des Nations-Unies, lors d’un événement co-organisé avec la représentation du Luxembourg auprès des Nations-Unies.

En perspective des débats du Premier Comité de l’Assemblée Générale sur le désarmement et la sécurité internationale et pour contribuer au processus politique en cours pour mettre fin à l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées, Handicap International a documenté le lien entre le déplacement forcé en Syrie et l’utilisation d’armes explosives dans son rapport “Qasef: Echapper aux bombardements ».

L’organisation répond depuis 2012 à la crise humanitaire en Syrie, et travaille chaque jour aux côtés des réfugiés et des familles déplacées. Cette présentation était une nouvelle fois l’occasion de faire entendre les témoignages des réfugiés et les recommandations d’Handicap International.

Les délégués de plus de 18 Etats ont participé à l’événement, présidé par l’Ambassadeur C. Brau, Représentant Permanent du Luxembourg aux Nations-Unies. Il a exprimé le soutien de son gouvernement pour le travail d’Handicap International en réponse à la crise syrienne.

La coordinatrice régionale d’Handicap International pour le centre de la Syrie a présenté les principales conclusions du rapport:

NYQasef_presentation_05102016_10Dans les zones peuplées en Syrie, les bombardements sont souvent indiscriminés et continus,

L’utilisation d’armes explosives ne fait pas que blesser et tuer les civils, cela provoque aussi des traumas à long terme, et endommage les infrastructures civiles.

Cette forme de violence entraîne le déplacement à long terme des populations, du fait notamment de la contamination des zones affectées par des restes de guerre non explosées.

Le témoignage poignant de Sami, réfugié syrien vivant en Allemagne, a permis d’illustrer cette réalité.

Sami screenshot

Richard Moyes, Directeur Associé d’Article 36 et Coordinateur conjoint du Réseau International contre les Armes Explosives (INEW), a expliqué les enjeux humanitaires de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées et a partagé des informations sur le processus international devant aboutir à une déclaration politique pour mettre fin à l’utilisation d’armes explosives avec des effets sur de larges étendues dans les zones peuplées.

Alma Taslidzan Al-Osta a rappelé les recommandations d’Handicap International à l’attention des parties prenantes au conflit et de la communauté internationale:

  • Les parties au conflit doivent immédiatement cesser toute attaque sur les civils et les infrastructures civiles,
  • La communauté internationale doit sévèrement condamner l’utilisation d’armes  explosives, en particulier celles avec un large effet de zone, en zones peuplées en Syrie,
  • Toutes les parties en guerre et la communauté internationale doivent garantir un accès sans entrave à une aide humanitaire respectant les principes humanitaires,
  • La communauté internationale devrait soutenir la mise en œuvre d’efforts d’éducation aux risques et de déminage à court et à long terme en Syrie,
  • La communauté internationale devrait s’assurer que toutes les personnes déplacées de force aient un refuge, et à long terme, une solution durable qui respecte pleinement leur dignité,
  • La communauté internationale doit s’assurer que les droits des victimes d’armes  explosives soient reconnus.

Les interventions de la salle ont été très favorables aux efforts d’Handicap International pour sensibiliser aux conséquences humaines de l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.  Nous espérons que ces recommandations seront prises en compte et entraîneront des changements définitifs dans l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.


Share

Posted in Disarmament, Explosive Weapons in Populated Areas, Version françaiseTagged